Reflexions variees

maurice-lisant-libe-redimensioneMaurice Experton etait un homme de grande culture. Il recut une education de qualite chez les Jesuites puis au lycee du Parc de Lyon. Paradoxalement pour un artiste, il isait plus des essais que des romans, consacrant son temps a la lecture de journaux comme Spectacle du Monde, Le Nouvel Observateur, l’Express du temps de Jean Jacques Servan Schreiber et les editos de Francoise Giroud, le Point et Paris Match au temps ou le magazine est un magazine de vrais reportages ou bien des essais de reflexions comme celui de Mathieu Ricard sur le bouddhisme ou d’histoire sur des personnalites importantes de la seconde guerre mondiale entre autres. Il manifesta toute sa vie un engagement politique et un interet pour la politique dont il n’etait jamais indifferent.

Au cours d’un interview, l’artiste revela quelques perceptions qu’il avait de la vie, le temps et la vieillesse. Il se reprenentait le temps comme une montre et non pas comme un frise donnant a sa representation du temps une couleur bien plus cyclique que progressive. Sans doute, cette representation se retrouve dans les peintures de l’artiste qui se concentrent sur des natures mortes, des abstractions et des nues. Il de veloppa aussi une perception originale de la vie comme un ruisseau parseme de rochers. Et ce sont ces rochers qui marquent la vie dans le flot du qutidien qu’il representait dans sa peinture ou du moins d’ou l’inspiration venait.

maurice-marchantL’homme est paradoxal puisqu’il se cotoie en lui l’artiste et l’homme d’affaires, l’homme qui imagine et l’homme qui raisonne. Sa pensee etait marquee par une pensee d’industriel dont il herita sans doute de son pere. Tout au long de sa vie, il admira aussi bien plus les debrouillards aux intellectuels rendant sa position d’artiste tout autant paradoxal. « Dans la vie, ce qui compte, c’est la debrouillardise. » disait-il a ses petits enfants.

L’oeuvre qui est presentee sur ces pages est difficile a apprehender car elle est issue d’un homme qui allait au-dela des normes et des cliches. L’unicite de son parcours d’artiste, homme de culture et en meme temps industriel et homme d’affaires rend le personnage d’un interet tout aussi puissant que ses oeuvres.