Publié le

Usage de la toile de jute chez les artistes

Le jute est une plante herbacée issue de la famille des tiliacées. Il est cultivé pour ses fibres dans les pays tropicales. C’est une plante qui mesure 3 à 4 mètres de haut avec une tige de la grosseur d’un doigt. Ces feuilles comptent de 10 à 15 cm de long et 5 cm de large avec des petites fleurs de couleur jaune. La fibre exploitable se trouve sous l’écorce de sa tige principale.

Le jute pousse dans un climat chaud et humide, sur un sol sableux. Les graines de jute sont semées entre le mois de Mars et Mai en Inde par exemple. Elles sont semées espacées de 10 à 15 cm et germent en 2 à 3 jours. Jusqu’à la taille normale de 25 cm.  La récolte s’effectue après la floraison, avant que les fruits ne murissent, environ cinq mois après semailles.

La coupe et l’arrachement des fibres se fait intégralement à la main. Les plantes sont coupées à la faux à partir du sol, ensuite les tiges sont liées en bottes et immergés dans de l’eau, et y restent pendant environ 20 jours, jusqu’à ce que la fibre se sépare de l’écorce. Les tiges sont frappées, bottes par botte, pour rompre l’écorce. La fibre ainsi libérée, est lavée et écartée en éventail pour enlever les dernières impuretés.

 

La toile de jute utilisée dans la peinture

L’utilisation du tissu comme support de peinture date déjà de l’Antiquité. Au Moyen-âge il a été oublié avec l’arrivée des panneaux de bois. Mais au XVe siècle la toile redevient l’un des premiers supports pour la peinture due surement à l’évolution des machines à tisser.  Contrairement aux panneaux de bois, la toile grâce à sa légèreté, permet aux peintres de réaliser des grands formats et transportables. Cependant, elle est sensible aux chocs ainsi il  est recommandé de la maroufler.  On distingue les toiles par leur résistance et leur grain. Il existe plusieurs sortes de toiles et leurs caractéristiques sont différentes. Mais nous nous intéressons ici par la toile de jute.

Aussi appelé la fibre d’or, le jute est une des fibres les plus longues et les plus utilisées pour la peinture des chantiers navals de la Ciotat.

Le jute est extrait de l’écorce du jute blanc Cette fibre naturelle d’aspect soyeux est surnommée fibre d’or à cause de ses reflets. .C’est une culture pluviale peu gourmande en engrais et pesticides. De plus c’est l’une des fibres naturelles les moins chères. Il vient en deuxième position après le coton sur le plan des volumes comme de la diversité des utilisations dont la peinture.  Cette fibre est longue, douce et brillante donc idéal pour la peinture.

La fibre du jute est polyvalente. Avec la Révolution industrielle, il a amplement dépassé le lin et le chanvre dans la fabrication des sacs par exemple, lesquels représentent encore actuellement l’essentiel des produits conçus par cette fibre.

La toile de jute était jadis utilisée dans la construction de maisons, mais devient de plus en plus utilisée car elle est écologique, pratique et moins chère et surtout biodégradable. Les peintres lutteront ainsi contre l’usage de composants chimique. Elle repousse les limites de la création, c’est un tissu brut, simple, qui permet tant d’usage. On peut par exemple réaliser des sacs et d’autres accessoires de mode. Elle peut être aussi utilisée pour la peinture mais aussi pour la décoration. La toile de jute est un produit parfaitement adapté pour la décoration que ce soit en intérieure ou en extérieur. Si elle est de couleur naturelle à l’origine, elle pourra être colorée. Sachez que ce produit est disponible au mètre, en ficelles, en sangles ou en sacs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *