Publié le

N’occultons pas l’apport artistique des peintres de Provence

Nous avons pu constater un florilège de la peinture provençale qui s’étale sur de nombreuses années, allant des toiles naturalistes de la moitié du XIXe siècle jusqu’à la révolution moderniste du début XXe. Ces tableaux témoignent de la richesse de l’art pictural provençal à toute époque et du talent des artistes aux sensibilités.

Ces œuvres majeures représentent Loubon à Mandin, unissant les paysages naturalistes des années 1880 de Courdouan et Ponson aux ardeurs fauvistes de Seyssaud et Chabaud et aux pratiques modernes de Monticelli et Ambrogiani.

Ces tableaux, exposés pour certains sont accueillis par la critique de l’époque et sont analysés avec finesse et mis en contexte par des experts d’Histoire de l’art et des spécialistes du paysage provençal.

Si la renommée de Van Gogh, Gauguin et Cézanne dissimule quelque peu la surprenante richesse picturale de l’époque, l’effervescence culturelle a permis la redécouverte des peintres provençales de la fin XIXe-début XXe.

Les peintres de Provence ; promoteurs d’une nouvelle approche de la peinture.

C’est en effet dans la seconde moitié de XIXe siècle que plusieurs artistes provençaux se regroupe autour de la figure du peintre Émile Loubon et cherche à imposer une nouvelle approche du paysage dans la veine de la peinture naturaliste. Cet artiste fédérateur est le précurseur d’un naturalisme qui va se dégager chez les peintres provençaux dans un style plus varié, mais avec un style de peinture plus spontanée et lumineuse. Cette inspiration pour la représentation précise se repose sur les procédés photographiques de l’époque utilisés par Loubon ou Guigou. Cette reproduction qui se particularise pour son amour de la couleur et la présence de la lumière et qui valorise la Provence, représentant la vie chaleureuse et les coutumes d’une Provence.

A Paris, grâce des recommandations, et vaussi à son attrait sympathique Loubon se lie également avec certains artistes de son époque comme Delacroix, Decamps, qu’il respecte particulièrement mais aussi avec Rousseau, Diaz, Corot. Par Roqueplan, son compatriote, avec lequel il subit l’influence pendant longtemps, et dont il semble adopté pendant quelques temps la manière, il connut Troyonet devint son meilleur ami. C’est dans ce milieu riche que ce grand peintre, aidé par sa grande inspiration et par sa grande intelligence, s’enseignait, se cultivait, en cherchant sa voie.

Quelque artiste de Ciotat, Nice, Cassis, l’Estaque et Saint-Tropez  se fréquente, échange des idées faisant du paysage provençal, un aspect de la modernité. Au début du XXe siècle, Marseille conserve sa place de leader, mais un nouvel art moderne nait dans certaines contrées de la Provence, des nouveaux endroits d’expérience.

Le naturalisme est arrivé en Provence vers la moitié des années 1800 apporté par les maîtres de Barbizon, les artistes provençaux s’appuient sur une observation en plein air, et sur une étude de cette luminosité typique du sud méditerranéen, recherchant un rendu d’effets atmosphériques ; la sincérité de la perception et de l’impression. Dessinant une Provence rustique, Émile Loubon dans son Troupeau en marche prouve une technique sèche, quasi rugueuse lorsqu’il décrit le Midi désertique grillé par un soleil brûlant. Le troupeau s’avançant vers l’observateur est bordé d’une fine poussière blanche dans un ton gris-rose qui s’accorde avec le bleu étincelant du ciel.

La Provence reste la terre de prédilection des peintres naturalistes et avant-gardistes qui dominèrent la fin XIXe et début XXe. L’ensemble des tableaux regroupe des œuvres d’une grande qualité artistique qui confirment le talent mais surtout l’audace de ces artistes. Ils sont loin de se renfermer dans un régionalisme, ils échangent avec d’autres peintres sur la période et font de l’art pictural un foyer indépendant, fortement ancré dans une Provence lumineuse, une avancée de la modernité artistique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *